IMPROMOVE,
une innovation plébiscitée,
pour l'amélioration de la
performance du cheval

Impromove possède une technologie qui permet d'améliorer la locomotion. Elle agit sur la proprioception de la chataîgne en rétablissant l'équilibre entre les 4 membres du cheval. On appelle cela la synchronisation, c'est-à-dire l'action de faire des mouvements dans un même temps. Les résultats sont sans équivoque : tous les membres prennent la même charge, la structure et la musculature se développent équitablement sur les 4 membres.
Les perspectives avec l'utilisation d'Impromove : équilibre amélioré, symétrie, régularité, sérénité dans le travail, travail de métronome.

Recommandations : Les bracelets et guêtres Impromove sont des équipements posturaux pour chevaux qui s'utilisent uniquement à l'entrainement. Ne pas utiliser en compétition, en course et sur des chevaux convalescents.

Cheval sans ImproMove

Selon les études* et observations, les chevaux ont évolué pour se coordonner, "se synchroniser" dans les vitesses avoisinant 45km/heure, vitesses jamais atteintes à l’entraînement.

La vitesse de déplacement des membres antérieurs et celle des membres postérieurs est différente sur l’ensemble des mouvements, donc les points d’appuis au sol n’ont pas la même durée, cela créé une dé coordination entre l’avant main et l’arrière main, voire entre les antérieurs et postérieurs entre eux.

Les chevaux qui ne peuvent pas travailler le même temps au sol (sans ImproMove) ne peuvent pas s’équilibrer de façon optimale dans leur structure (squelette) car les muscles ne peuvent travailler en totale SYNERGIE.

La perte d’équilibre est là.
Le cheval se construit alors sur ses appuis dominants et se réduit sur ses appuis mineurs.




Cheval avec ImproMove balance et control

Avec ImproMove le cheval est parfaitement équilibré car il se pose et se déplace le même temps, avec le même poids sur chacun de ses membres.

À utiliser à l’entraînement pour créer l’équilibre de la structure et de la musculature.
À utiliser en rééducation, car chacun de ses membres prends la même charge, pas de phénomène de compensation (expérience : pas de récidive de tendinite si le cheval est droit dès sa rééducation).

Rappel sur le développement de la musculature des muscles profonds, nécessaire au maintien de la structure osseuse, donc de la posture et des appuis comme dans tous sports, le travail des appuis est indispensable.

Pour rappel, le muscle est un réservoir énergétique nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme et donc nécessaire à la performance.

Etude

Dans la locomotion du cheval, chaque segment de membre délimité par deux articulations est identifié de façon indépendante.
Tout segment d'une mécanique en mouvement peut être le siège d'une perte d'équilibre entraînant un trouble cinétique et avoir pour conséquence l'apparition d'une posture de compensation pouvant aller jusqu'au déclenchement d'une boiterie traduisant l'état de décompensation mécanique acquis.
De tout temps l'entourage du cheval a tenté de Diagnostiquer et D'intervenir sur l'un ou l'autre de ces segments anatomiques par influences mécanique dans le but de rétablir l'équilibre.
On a mis au point divers type de ferrures, inventé la pose de poids en plomb sur différentes parties du sabot, enveloppe les phalanges distales de matériaux synthétiques en formes de cloches, enrobé les articulations du boulet d'objet de sellerie.
JAMAIS il ne fut possible de fixer un l'est correcteur en dessus de l'articulation du carpe, c'est à dire le segment du bras et plus particulièrement en sa partie distale. Ces bracelets ne ressemblant à aucun autre induit une correction sur ce segment anatomique.



l'optimisation des performances des chevaux avec les équipements impromove